Le masculin et le féminin selon la médicine énergétique chinoise.

Cet article et ceux qui vont suivre sont les grandes lignes développées par Jean-Louis Dozolme lors de sa formation "Masculin-Féminin" le 8 décembre dernier.

 La notion d’énergie reste très confuse dans notre société. Le mot « Énergie » veut dire mouvement intérieur d’après son étymologie.

L’élément qui différencie le règne animal de l’être humain est la  conscience. Cela ne veut pas dire les animaux n’ont pas de conscience. Cela veut dire que seul l’être humain peut exprimer et échanger des points de vue.

On voit très bien que c’est quelque chose de très difficile. On a en fait besoin d’accéder à un autre plan de conscience que l‘on appelle conscience créatrice universelle : énergie qui créé tout.

On va s’intéresser à la relation énergie-matière les astro-physiciens sont à peu près d’accord pour dire que l’énergie et la matière c’est la même chose.
La grande découverte d’Einstein c’est la relativité.
L’énergie et la matière c’est la même chose mais pas dans le même espace-temps. Tout dans l’univers vibre. Les chercheurs admettent également que nous sommes dans un univers en expansion : les galaxies s’éloignent les unes des autres.

Nous allons voir ce que ce que cette relation énergie-matière a comme relation avec le thème féminin-masculin.

L’énergie est plus masculine → cela correspond à l’expansion

La matière est plus féminine → cela correspond à la contraction

Cette conscience créatrice universelle est douée pour assembler les molécules et créer de la matière.

Considère t-on que cette vie est humaine est 100% épanouissante ? Pas vraiment : maladie, conflits, violence ...
Qu’est-ce qui peut freiner cet élan vital, épanouissant ? C’est du à un déséquilibre entre masculin et féminin.



Une précision s’impose lorsque nous parlons de masculin et de féminin : il s’agit de principe et non de l’homme et de la femme et ce principe existe avant tout chose. D’où la difficulté actuellement d’en parler...

Comment imaginer notre nature au delà de la notion homme-femme ?
 Comment imaginer cette conscience créatrice universelle ainsi que la notion de temps ? Comment faire l’expérience de notre nature sans notre ego ?

Ce plan de conscience qui ne se manifeste qu’au travers de nos expériences dans ce monde est immuable.

L’argument qu’on avance souvent : ce que vous dites n’est pas scientifique.
Pourtant on a 2 hémisphères : le droit qui reçoit des informations, des intuitions, des sensations (venant du corps) … qui sont traitées par l’hémisphère gauche.

Mon corps fonctionne sans que j’en ai conscience.
La nature croit et décroît, s’expanse et se rétracte et mon corps fait de même. Tout ça sans qu’on en ait conscience.
On ne s’en rend pas compte SAUF quand on a une douleur.

On a une partie de nous très concrète pour organiser son travail, un voyage... Physiquement c’est en relation dans le corps aux muscles striées.

Pour rappel, les muscles striées sont les fuseaux musculaires qui ont des attaches sur les os et agissent par bras de levier : contraction / relâchement, fléchisseur / extenseur.
Il y a aussi dans le corps des muscles lisses qui forment le tissu qui constitue les organes et les viscères : ils sont comme des couches.
Le cœur a à la fois des muscles striées et des muscles lisses.
L’infarctus du myocarde est du à une défaillance des muscles striés.
L’estomac et l’intestin n’ont pas de muscles striées.

Qu’est-ce qui se manifeste dans les muscles lisses ? Cela est plus difficile à comprendre car ces muscles n’ont pas d’appui. Ils ne sont pas accrochés aux os. Ces muscles sont suspendus. On peut faire la comparaison avec la fabrication d’une poterie : avec l’argile et la conscience du potier on obtient une forme.

Je peux développer une conscience et une capacité d’agir parce que j’ai cette pesanteur du corps.

Dans le coté structurel, organisationnel, on peut ne pas vouloir ou avoir envie ou prendre conscience ou s’occuper du tout de l’autre partie. Quelle est cette autre partie de nous ?

Cette autre partie est liée à la notion de survie et de soutien.
Elle permet d’être relié à la spiritualité. Elle est reliée aux muscles lisses qui sont suspendus. C’est une partie plus constante, plus permanente auquel on ne s’intéresse pas … sauf quand une douleur apparaît.

On peut comparer la conscience qui nous permet d’assumer notre existence humaine, à l’iceberg ! Un tiers visible, deux tiers sous l’eau qui nous obligent à plonger pour en saisir la réalité et encore toute illusoire car limitée à notre approche extérieure ! Le monde des muscles lisses est assimilable au tiers de l’iceberg qui est juste en dessous de la ligne de flottaison. Le tiers le plus profond serait assimilable à l’inconscient ! Les muscles lisses correspondent donc à ce qui est subconscient. C’est l’univers qui assure notre survie avec une intelligence confondante mais que nous négligeons avec  constance, préoccupés que nous sommes par le fait de trouver un équilibre corporel, en fonction des buts après lesquels nous courrons ainsi que le comblement des besoins que nous estimons avoir.  Les muscles striés correspondent donc à cet équilibre et à ses besoins liés à notre égo !


La douleur vient de ce trouble de circulation d’énergie.
Le cerveau a des muscles lisses : dans le cervelet, dans le cerveau reptilien. Les facias enveloppent les muscles striés. Ce sont les enveloppes les faisceaux musculaires. Les muscles lisses sont fait de fascias également. Les facias sont une sorte de gaine de protection.

 
A suivre ...
 



Créer un site
Créer un site